OM : Pau Lopez, cinq matches plus tard

Depuis cinq rencontres, Jorge Sampaoli fait confiance au gardien espagnol au détriment de Steve Mandanda. Un choix qui interroge de nombreux observateurs, même si Pau Lopez fait plutôt bien le job jusque-là.

Publié le 28/09/2021 à 12:00

C'était l'une des grandes discussions de l'été durant le mercato. Le choix de Pablo Longoria et Jorge Sampaoli de recruter Pau Lopez à l'OM interrogeait forcément. Et pour cause : avec dans ses rangs une légende du niveau de Steve Mandanda, le club avait-il un intérêt à lui mettre un numéro 1 bis dans les pattes ? Pour une grande majorité d'entre vous, la réponse était oui. L'envie de Sampaoli d'instaurer une concurrence à ce poste si particulier était légitime. Déjà parce que Steve Mandanda a 36 ans, mais aussi parce que son statut de pilier inamovible pouvait laisser craindre une certaine routine, même si Il Fenomeno ne s'est que très rarement endormi en treize ans sous le maillot olympien. En tout cas, Sampaoli a tenu sa promesse en déboulonnant la statue puisque c'est désormais l'Espagnol qui garde les cages de l'OM depuis cinq matchs. L'heure d'un premier bilan.

"A Moscou, il n'est pas question de lui mettre le résultat sur le dos, mais il ne fait pas l'exploit qui aurait pu rapporter trois points"

Sur le plan comptable, il n'y a pas grand-chose à dire, puisque Pau Lopez n'a encaissé que 4 buts en 5 matches, dont trois lors de la réception de Lens (2-3) le week-end dernier. On y ajoute trois clean sheets face à Monaco, Rennes et Angers, et un but encaissé à Moscou face au Lokomotiv il y a deux semaines. C'est d'ailleurs lors de ce match que les premières interrogations se sont posées, avec ce but encaissé dans les arrêts de jeu. "Sur le match en lui-même, il n'a quasiment rien à faire hormis une frappe sur le poteau, explique l'ancien gardien olympien Jérémy Gavanon. Après, sur le but, il ne voit peut-être pas le départ du ballon et la frappe au ras du poteau est belle, mais je trouve qu'il met un peu trop de temps à y aller. D'ailleurs, je m'étais fait la même réflexion sur la frappe sur le poteau, où il est là aussi trop loin du ballon. Il n'est pas question de lui mettre le résultat sur le dos, mais il ne fait pas l'exploit qui aurait pu rapporter trois points". Effectivement, sans affirmer que Mandanda l'aurait arrêté, ce but laisse quand même un goût amer.

"Il a beaucoup progressé au niveau du jeu au pied et ça reste un gardien de l'école espagnole."

En fait, il faut creuser plus profond pour trouver les raisons qui ont amené Sampaoli et Longoria à recruter un concurrent pour Steve. Des raisons "structurelles" d'abord, sachant qu'avec ses 36 ans et encore trois années de contrat, son dossier pourrait vite devenir un poids pour le club. En effet, en cas de baisse de performance, son salaire confortable pourrait peser lourd, très lourd même. Lui mettre dans les pattes un concurrent plus jeune et performant pourrait donc le piquer pour hausser son niveau de jeu, voire le pousser à finir sa carrière sous d'autres cieux. Ensuite, il y a la partie technique et le style de jeu particulier de Sampaoli, qui réclame un gardien aux caractéristiques de libéro pour prendre part intégrante au jeu. Un profil dont s'approche Pau Lopez, comme l'expliquait récemment à L'Equipe Christophe Lollichon, entraîneur des gardiens de Chelsea : "Il a beaucoup progressé au niveau du jeu au pied et ça reste un gardien de l'école espagnole, très au fait sur ce sujet. Il n'est pas en panique sous pression, ça correspond à ce que veut Sampaoli. J'ai bien aimé certaines intentions quand il sort très haut de sa surface et anticipe la profondeur. Après, il n'y a pas une grande différence avec Steve, qui a une grosse expérience et qui n'est pas maladroit au pied. J'ai un doute sur son explosivité en revanche, on verra si cela s'avère fondé alors que Steve est un gardien explosif". C'est là toute la problématique, car les deux gardiens sont finalement assez proches sur le plan de la performance. Cela va donc se jouer sur des détails, et le match face à Galatasaray jeudi nous donnera de vraies indications sur les intentions de Sampaoli...