Découvrez le nouveau Phocéen Accès à la beta

OM : on a tous besoin d'un Valentin Rongier

Le discret milieu olympien n'en finit plus de s'imposer comme un incontournable de l'équipe.

Publié le 28/11/2022 à 01:00

Véritable couteau suisse, voire incontournable Leatherman pour les bricoleurs, Valentin Rongier est la première chose que vous glissez au fond de votre sac avant de partir à l'aventure. En effet, la métaphore n'est pas exagérée lorsque vous regardez le parcours du milieu de poche (1m72) formé chez les Canaris nantais. À 27 ans, il enchaîne sa 8e saison chez les pros, et il n'a plus lâché sa place de titulaire depuis un certain Nantes-Bordeaux en mai 2015. Depuis, quel que soit son entraîneur, le blondinet aux trois poumons avale les kilomètres sur les terrains de Ligue 1 et en Europe durant 90 minutes, et toujours au service de l'équilibre de l'équipe.

Tudor : "Je pense qu'il est un peu sous-estimé par les médias, alors que pour moi c'est un joueur fantastique."

Une régularité qui n'étonnait personne à Nantes, où il s'était imposé depuis longtemps comme un taulier, mais qui n'avait rien d'évident dans un club comme l'OM. Lors de son transfert à rebondissement pour 14 M€ en septembre 2019 (3 jours après la fermeture du mercato), nombreux étaient ceux qui lui prédisaient un avenir incertain sous une pression qu'il n'avait jamais connue dans sa pouponnière nantaise. Mais c'était mal connaître ce dur au mal, et surtout sa détermination de rejoindre l'OM et de s'y imposer. Parce que Valentin n'a fait que ça depuis ses débuts. On l'a dit trop petit, trop gentil, presque trop bien élevé, et ce n'est pas faux. Sauf pour les milieux adverses qu'il harcèle sans relâche tout au long de la saison. Et pour un Igor Tudor tombé sous le charme : "Il me donne tout. Il est intelligent, il enchaîne les courses, il a des qualités défensives et offensives. C'est un joueur complet. Je pense qu'il est un peu sous-estimé par les médias, alors que pour moi c'est un joueur fantastique."

Longoria : "C'est un joueur qui dispose de toutes les valeurs que l'on veut mettre en place dans notre projet"

Tudor qui lui a aussi confié un rôle de capitaine que pas grand monde n'attendait, pas même lui. "Le coach m'a donné ce brassard quand Dim' ne joue pas, et c'est une énorme fierté, reconnaissait Rongier il y a peu. Quand on regarde la liste de ceux qui l'ont porté, il y a quand même de très, très beaux noms." Une liste dans laquelle celui de Valentin figure désormais, et il n'y a pas de raison que cela s'arrête, suite à sa prolongation en septembre dernier jusqu'en juin 2026 de la part d'un Pablo Longoria lui aussi conquis par son marathonien. "C'est quelqu'un d'important pour le groupe, pour le vestiaire, mais c'est surtout un joueur qui dispose de toutes les valeurs que l'on veut mettre en place dans notre projet. C'est un joueur de projet. Il fait l'unanimité au sein du club". La récompense du travail bien fait...