OM : Mandanda compare les entrainements de Bielsa et de Sampaoli

Le capitaine marseillais Steve Mandanda a comparé l'ancien entraineur Marcelo Bielsa surnommé "El Loco" avec l'entraineur argentin Jorge Sampaoli.

Publié le 05/08/2021 à 10:41

Le portier marseillais Steve Mandanda a accordé une interview dans les colonnes de La Provence. Il est bien évidemment revenu sur la concurrence à venir avec la nouvelle recrue Pau Lopez (26 ans). En plus de cela, il a également comparé les méthodes des deux entraineurs argentins Marcelo Bielsa et Jorge Sampaoli.

"Ce sont deux personnages très différents. Ils ont une idée commune, le jeu, le pressing, la possession, les buts, l'attaque. Mais Sampaoli est beaucoup plus proche des joueurs, il leur parle beaucoup plus. J'ai appris et j'apprends, j'ai eu et j'ai du plaisir avec les deux, parce qu'ils veulent jouer, ce qui plaît à Marseille", a confié le capitaine de l'OM dans l'édition du jour du quotidien régional.

Lors de la saison 2014-2015, on se rappelle également que les hommes de Marcelo Bielsa avaient été champion d'automne avant de craquer et de terminer 4e. Du côté des supporters marseillais, la méthode de l'entraineur argentin, de demander beaucoup d'efforts pendant les entrainements, avait été débattue. Pour cette saison, le capitaine marseillais ne pense qu'il y ait un risque de fatigue physique avec Jorge Sampaoli.

"Moins. Avec Bielsa, c'était ainsi et pas autrement. Sampaoli est plus ouvert, plus pragmatique. Si, à un moment donné, au lieu d'aller chercher haut, on a besoin d'un bloc médian, ça ne le dérangera pas. Mais il faut d'abord bien commencer et après, on verra..."

L'objectif de cette saison est donc clair, après Pablo Longoria et Frank McCourt, c'est à Steve Mandanda d'afficher les ambitions d'un podium : "J'attends beaucoup de la saison. Le club doit toujours figurer sur le podium. Ce sera compliqué, parce qu'il y a Paris, Monaco, Lille, Lyon, Nice. Mais on doit être là. C'est ce que mérite l'OM. L'objectif sera de faire mieux que la saison dernière. On ne peut pas viser la quatrième place, mais le podium."