OM : les premiers pas Marseillais de Lirola

Le jeune latéral espagnol a eu droit à son baptême du feu face au PSG.

Publié le 14/01/2021 à 15:00

Arrivé mardi en prêt depuis la Fiorentina, Pol Lirola n'a pas eu droit au fameux "temps d'adaptation à l'OM" puisque le jeune latéral droit espagnol (23 ans) a été mis dans le bain dès le lendemain, lors du choc du Trophée des Champions face au PSG (1-2). Une drôle de première, quand on sait que Lirola a tout juste eu le temps de découvrir ses nouveaux équipements et les pelouses de la Commanderie dans un temps record. Cela n'a pas empêché André Villas-Boas de le lancer face aux Mbappé, Neymar et consorts pour la dernière demi-heure de jeu, alors que l'OM tentait de forcer le verrou parisien pour revenir au score. Une première qui a plu au coach olympien, comme il l'expliquait après le match : "Pol a les qualités de Bouna Sarr, c'est un ailier reconverti, alors il donne beaucoup de projection offensive, une bonne qualité de centre, il a créé des deux contre un. Je suis très content de ses premières minutes". S'il est évidemment hors de question de tirer déjà des conclusions dès cette première demi-heure, il reste intéressant d'analyser les premiers pas de l'Espagnol sous son nouveau maillot.

Rapidement averti pour un tampon viril sur Neymar en guise de présentation, il n'a pas hésité à multiplier les initiatives et s'est retrouvé impliqué sur le but de Payet

Appelé dans le groupe par AVB, on imaginait plutôt cette présence comme une première immersion avec ses camarades pour Pol Lirola. Erreur, car le coach l'a envoyé s'échauffer dès le début de la deuxième période. Un quart d'heure plus tard (65'), il remplaçait Yuto Nagatomo, Hiroki Sakai glissant dans le couloir gauche. Rapidement averti pour un tampon viril sur Neymar en guise de présentation (72'), il n'a pas hésité à multiplier les initiatives et s'est retrouvé impliqué sur le but de Payet en décalant Thauvin (89'). Entre temps, on a vu le joueur que l'on nous avait décrit, à savoir un latéral offensif doté d'un pied droit intéressant. Intéressant dans ses passes, claquées et précises, mais aussi sur ses quelques centres dans la surface qui n'ont malheureusement pas trouvé preneur. Comme l'a souligné Villas-Boas, Lirola est un ancien attaquant reconverti et cela s'est vu dans ses intentions de combiner avec les coéquipiers qui se trouvaient dans sa zone, au contraire d'un Sakai plus concentré sur les tâches défensives.

Pol Lirola a tout intérêt à montrer le meilleur de lui-même pour les six mois qui arrivent, après avoir un peu stagné en Italie

Tout cela reste évidemment à confirmer, mais cette première nous laisse penser que Villas-Boas ne tardera pas à lui offrir rapidement sa première titularisation, comme en témoigne la confiance qu'il lui a accordée sur la pelouse de Lens sans aucune préparation. L'enjeu est doublement intéressant, car Pol Lirola a tout intérêt à montrer le meilleur de lui-même pour les six mois qui arrivent, après avoir un peu stagné en Italie. Ce sera alors aux dirigeants olympiens de décider s'ils actionnent ou pas l'option d'achat dont ils disposent sur le joueur. Un élément jeune, à un poste où les talents sont rares et chers, d'où notre envie d'en voir plus.