OM : la lettre que le club a envoyée aux groupes de supporters

L'OM a adressé une mise en demeure à certains groupes de supporters.

Publié le 16/02/2021 à 08:32

Hier lundi, l'annonce du lancement du projet Agora OM par le club olympien a mis le feu aux poudres avec les supporters. Une grande consultation ayant pour but de "réinventer le supportérisme" qui ne passe pas chez l'ensemble des fans du club, d'autant que la direction a envoyé dans la foulée un mail aux groupes de supporters en les informant de son intention de rompre la convention qui les lie au sujet de la campagne d'abonnement.

Ce mardi, RMC Sport dévoile le contenu de cette mise en demeure signée du directeur général du club, Hugues Ouvrard, dont voici quelques extraits :

"Nous tenons par la présente à vous informer que la SASP Olympique de Marseille envisage de prononcer, à votre encontre, la résiliation de la convention pour faute vous liant à notre club au regard de la perte de votre qualité d’association de supporters reconnue par l’Olympique de Marseille et ce pour les motifs suivants :

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que, à quelques heures du match entre l’Olympique de Marseille et le Stade Rennais, le Centre d’entraînement appelé "La Commanderie" a fait l’objet d’incidents d’une particulière gravité entraînant de graves dégâts humains matériels et une image désastreuse, relayée dans le monde entier, au préjudice de notre club. Cette prétendue manifestation de contestation, dont vous en étiez des organisateurs, en tête du cortège, accompagné de centaines d’individus, munis de cagoules, d'engins pyrotechniques, de pétards, de mortiers, de pierres et de fumigènes, a dégénéré dans des proportions fortement condamnables (...) entrainant de graves dégâts humains matériels, et une image désastreuse, relayée dans le monde entier, au préjudice de notre club (...)

Ces faits d’une particulière gravité auraient déjà pu entraîner à l’évidence que les stadiers soient blessés ou que des dommages plus importants soient provoqués à l’entrée du site de la Commanderie. Mais, pire encore, vos membres, soutenus par votre association, ont alors décidé de se séparer, certains restant devant la grille pendant que d’autres tentaient d’escalader pour atteindre le parc de stationnement, ou se rendaient par les champs au bâtiment sportif (...)

Dans l’hypothèse où vous souhaiteriez que nous nous rencontrions au sujet de la perte de confiance et de l’atteinte à l’image, cet entretien peut avoir lieu au siège social de la SASP Olympique de Marseille en ma présence.

Une décision sera postérieurement prise et notifiée au siège social de votre association. Comme vous le voyez, la voie du dialogue sera privilégiée avec tous ceux qui seront prêts à se montrer coopératifs".