OM : l'optimisme des anciens

Voici la Revue de Presse OM de ce jeudi 12 mai.

Publié le 12/05/2022 à 07:30
OM : l'optimisme des anciens

Le retour en grâce de Mandanda

Alors qu'il a passé la saison en doublure de Pau Lopez, Steve Mandanda est redevenu depuis avril le titulaire dans les cages de l'OM aux yeux de Jorge Sampaoli. Il est difficile d'expliquer ce revirement de situation, mais les discussions répétées entre le coach marseillais et Pablo Longoria ont pu peser puisqu'ils ont pu remarquer un peu moins d'implication de la part de leur gardien numéro 2 ces derniers mois au point de craindre de le perdre au mercato estival. Le président olympien et son coach savent également le poids de Mandanda auprès du public et dans le vestiaire où son leadership sera important dans ce sprint final notamment pour assurer le capitanat. Concernant la saison prochaine, "Il Phenomeno" pourrait solliciter des discussions avec ses dirigeants afin de clarifier sa situation, lui qui ne se voit pas recommencer une saison dans la peau d'un numéro 2 avec le même flou à son poste. Retrouvez toute l'actualité sportive dans L'Equipe.

"L'OM a tout ce qu'il faut pour rester deuxième"

Le quotidien régional a interrogé cinq anciens olympiens afin qu'ils puissent donner leurs avis sur la fin de saison de l'OM et le sprint final qui est lancé. Alors que craintes et espoirs sont mêlés, Alain Boghossian, Marcel Dib, Jean-Christophe Thomas, Jacky Bonnevay et Patrice Eyraud sont globalement optimistes quant à la fin de saison des Marseillais. Pour Jean-Christophe Thomas, il ne faut pas avoir peur de voir l'équipe s'écrouler : "l'OM a tout ce qu'il faut pour rester deuxième. Trois points d'avance et un dernier match à domicile". Même son de cloche du côté de l'ancien milieu de terrain olympien, Marcel Dib :"je reste raisonnablement optimiste, du 60/40 pour nous". Enfin, pour Patrice Eyraud, même si l'optimisme est de mise, il ne faut pas gâcher cette fin de saison :"si l'OM rate la Ligue des Champions, ce sera un échec, il serait dommage que le public ne retienne qu'une troisième ou quatrième place, après avoir été si longtemps deuxième"Retrouvez toute l'actualité régionale dans La Provence.