OM : Cuisance quitte le fond du trou

Le milieu olympien a offert la victoire à l'OM mercredi face à Rennes.

Publié le 11/03/2021 à 15:00

Un petit but et ça repart ? On n'ira pas jusque-là, mais le football est ainsi fait. Après avoir creusé jusqu'au fond du trou à force de prestations indigentes, Michaël Cuisance a enfin entrevu la lumière en offrant d'un but de la tête la victoire à l'OM face à Rennes mercredi (1-0). Entré six minutes plus tôt, le milieu prêté par le Bayern a eu le mérite de suivre une longue action initiée par une récupération de Kamara, relayée par Benedetto, puis conclue le long de la ligne par un centre de Luis Henrique au deuxième poteau. Un but libérateur pour le nouvel OM de Jorge Sampaoli, et surtout pour l'intéressé lui-même, comme il l'a montré lors d'une célébration révélant un énorme soulagement. Il faut dire que Michaël Cuisance n'avait pas été épargné ces derniers mois, et que ce scénario tombe un peu du ciel.

Annoncé comme l'un des plus grands espoirs français à son poste, Michaël Cuisance a, match après match, prouvé pourquoi il ne jouait pas au Bayern

Dans une saison où la déception et les ratés sont encore les maîtres mots, le jeune milieu formé à Nancy (21 ans) figurait en tête de liste. Après des premiers pas encourageants, celui qu'André Villas-Boas voulait absolument s'est peu à peu mis au diapason de la plupart de ses coéquipiers, et même un peu plus. Annoncé comme l'un des plus grands espoirs français à son poste, Michaël Cuisance a, match après match, prouvé pourquoi il ne jouait pas au Bayern. On est même remonté à sa dernière année à Mönchengladbach pour constater qu'il ne jouait guère plus, et on a compris pourquoi les dirigeants du Bayern ne se sont pas fait prier pour le prêter avec une option d'achat de 18 M€. À l'époque, l'affaire paraissait plutôt bonne, mais rapidement, il est devenu évident que l'OM ne lâcherait pas une telle somme pour celui qui ressemble de plus en plus à un éternel espoir, comme tant d'autres avant lui.

Finalement, l'arrivée de Jorge Sampaoli va peut-être changer la donne, lui qui est en train de se faire sa propre idée sur son effectif

Pourtant, AVB y croyait dur comme fer et lui offrait un jeu conséquent (1193 minutes toutes compétitions confondues), voyant d'abord en lui un numéro 10, puis un relayeur, avant d'en faire un remplaçant. Nasser Larguet, lui, n'a rien vu du tout durant son intérim. Finalement, l'arrivée de Jorge Sampaoli va peut-être changer la donne, lui qui est en train de se faire sa propre idée sur son effectif. De quoi imaginer un Cuisance marseillais au-delà de son bail ? Il est évidemment bien trop tôt pour l'affirmer, même si l'Argentin n'a pas hésité à aborder le sujet en conférence de presse : "C'est un joueur qu'on avait étudié même avant de venir. Il a énormément de capacités. Aujourd'hui, il est bien entré, il a marqué et pour nous c'est un début. On a des échanges quotidiens, lui aussi réfléchit à la possibilité, mais s'il y a moyen de trouver un compromis pour qu'il reste, oui, nous le souhaitons". Véritable souhait de Sampaoli, où réaction instantanée vis-à-vis de celui qui lui a offert sa première victoire pour son arrivée à Marseille ? Difficile à dire pour le moment, les prochaines feuilles de match de l'Argentin nous en diront plus sur le sujet.