OM : Comment remplacer Payet face à Bordeaux ?

Le milieu gauche de l'OM est suspendu samedi face aux Girondins. Qui pour le remplacer ?

Publié le 16/10/2020 à 12:00

Samedi, l'OM retrouve enfin la compétition en recevant Bordeaux pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. L'occasion de démontrer que le début de saison compliqué des joueurs de Villas-Boas n'est plus qu'un mauvais souvenir et que le coach portugais aura su profiter de cette trêve internationale pour remettre ses troupes à niveau, notamment sur le plan physique. À cette inconnue, se rajoute aussi une question sur le système de jeu qui sera mis en place face aux Girondins. A priori, comme il l'a laissé entendre en conférence de presse vendredi, AVB ne devrait pas toucher à son 4-3-3, en tout cas pour l'instant. Reste que le coach va devoir tout de même réfléchir à son animation offensive, sachant que Dimitri Payet sera suspendu. C'est d'ailleurs la principale interrogation pour un OM qui pêche en attaque depuis le début de la saison.

Une bonne occasion de découvrir Michaël Cuisance, même si ce n'est pas à son poste

La première solution qui nous vient à l'esprit est que cette absence pourrait permettre à Michaël Cuisance d'effectuer ses débuts comme titulaire, d'autant qu'il a déjà tâté du couloir gauche au Bayern. Tendance qu'avait d'ailleurs relevée Villas-Boas lors de la présentation du joueur, mais, visiblement, le coach olympien a revu sa position sur le sujet, en précisant hier vendredi qu'il ne s'agissait pas de son poste naturel. De quoi semer le doute, ce qui est d'ailleurs peut-être la volonté d'AVB. Toutefois, si Cuisance n'hérite pas du couloir gauche, il n'est pas du tout certain de le voir démarrer sur le banc. En effet, on peut tout à fait imaginer un jeu de chaises musicales avec un Morgan Sanson qui a les jambes et la percussion pour jouer dans ce rôle. Dans ce cas, Michaël Cuisance prendrait naturellement la place de l'ex-Montpelliérain à un poste de relayeur, beaucoup plus taillé pour lui.

Le véritable ailier gauche à l'OM, c'est Nemanja Radonjic, mais...

On peut aussi imaginer André Villas-Boas utiliser un ailier dont il dispose en magasin, puisque c'est bien de ce poste qu'il s'agit dans un 4-3-3. Le Portugais pourrait alors se tourner vers Nemanja Radonjic, dont c'est la position favorite et qui a quand même été acheté pour ça. Ce serait même d'une logique implacable, si le Serbe ne soufflait pas autant le chaud et le froid, et surtout le froid depuis un bon moment. Au point que l'OM n'aurait pas dit non à un départ cet été. Ceci dit, on sait aussi que Nemanja est capable de faire la différence sur une accélération et on s'accroche à l'idée qu'elle va bien finir par venir. On se dit aussi qu'il s'est peut-être relancé lors de cette quinzaine internationale avec la sélection serbe. Peut-être, car il n'a disputé qu'une seule mi-temps (0-0 face à la Hongrie), alors qu'il est resté sur le banc lors du match le plus important face à la Norvège (2-1) et n'était pas sur la feuille de match mercredi en Turquie (2-2). Pas franchement l'idéal pour convaincre Villas-Boas de lui donner encore sa chance, mais pas éliminatoire non plus. D'autres solutions existent, alors faites vos jeux.