OM : comment optimiser les qualités de Milik

Quel schéma conviendrait-il le mieux pour l'utilisation du buteur polonais ?

Publié le 28/01/2021 à 01:00

Depuis pile une semaine, Arkadiusz Milik est un joueur de l'OM. Il a même obtenu ses premières minutes de jeu un peu moins de 48 heures après sa signature lors de la défaite de l'OM à Monaco samedi dernier (1-3). Une première sur laquelle on ne s'arrêtera évidemment pas, compte tenu de la prestation abominable des Olympiens qui auraient pu jouer des heures sans revenir au score, avec ou sans Milik. En revanche, il est intéressant de se projeter sur la deuxième apparition du buteur polonais sous le maillot de l'OM, puisqu'elle devrait se produire ce samedi avec la réception de Rennes au Vélodrome. Évidemment, on ne sait pas encore si Villas-Boas le fera débuter face aux Bretons, mais partons tout de même de ce principe-là afin de déterminer quelle serait la meilleure configuration pour optimiser au mieux les qualités de Milik. Un buteur n'est rien sans équipe autour de lui, il est donc primordial de le mettre dans les meilleures conditions.

"Il a fait sa meilleure saison au Napoli en 2018-2019 dans un 4-4-2 avec Mertens à ses côtés"

Déjà, commençons par André Villas-Boas. Le Portugais est un adepte du 4-3-3, mais on a vu ces derniers temps qu'il n'hésitait pas à changer son fusil d'épaule, confronté à l'incapacité de son équipe à mettre un pied devant l'autre, et surtout des buts. Comme il l'a dit lui-même lors de l'arrivée du polonais, il n'est donc pas impossible de le voir lui mettre en place un schéma adapté : "On attendait un joueur qui nous donne plus de présence dans la surface. On va voir si la présence d'Arkadiusz peut dicter un changement de système pour nous, ce qui peut être intéressant à tester". Ce système, Villas-Boas pourrait par exemple le trouver en regardant la meilleure période de Milik à Naples. Un schéma à deux pointes, comme l'explique au Phocéen le spécialiste du Napoli Mirko Ioime : "Clairement, il donnera sa meilleure dimension dans un schéma à deux attaquants, notamment dans un OM qui manque de présence dans la surface. Ce serait dommage de le voir seul dans un 4-3-3 où les bons centres arrivent trop rarement. Il a besoin d'un joueur qui lui tourne autour et combine avec lui, que ce soit Germain ou Benedetto. D'ailleurs, il a fait sa meilleure saison au Napoli en 2018-2019 dans un 4-4-2 avec Mertens à ses côtés". Même sentiment pour l'ancien international polonais Ludovic Obraniak, qui a fréquenté Milik en sélection : "Il lui faut quelqu'un à côté de lui, c'est un très bon pivot et un très bon passeur. Il ne pourra pas jouer seul devant, pas dans l'OM d'aujourd'hui".

"Je le mettrais aux côtés des joueurs offensifs les plus dangereux de l'OM, à savoir Thauvin et Payet"

On s'aperçoit que la tendance des observateurs penche donc pour une attaque à deux pointes, que ce soit dans un 4-4-2 ou un 5-3-2. Mais il existe d'autres alternatives pour alimenter au mieux le buteur polonais. Sur le plateau du Talk Show de lundi dernier, le consultant technique du Phocéen Maxence Volpe militait lui pour une forme de logique, en encadrant Milik par des ailiers capables de l'alimenter en ballons dans la surface : "Je le mettrais aux côtés des joueurs offensifs les plus dangereux de l'OM, à savoir Thauvin et Payet. Je mise donc sur un 4-3-3 classique avec Thauvin à droite, Payet à gauche et Milik dans l'axe". Dans un système différent, notre consultant Bastien Cordoleani estime lui aussi que Thauvin et Payet doivent jouer, mais pas dans leur position habituelle : "Je vois une sorte de 5-2-3, avec Lirola et Amavi en pistons sur les côtés, et surtout Payet et Thauvin en ailiers droit et gauche, sur leurs bons pieds pour centrer. C'est là que Milik s'exprimerait le mieux à mon sens". Voilà pour l'éventail de solutions, sachant que pour l'instant, la principale interrogation est de savoir si Milik débutera la rencontre, évidemment...