OM : comment bâtir une équipe compétitive contre Nice ?

L'OM reçoit Nice mercredi, avec une ribambelle d'absents.

Publié le 16/02/2021 à 01:00

Comme si les difficultés actuelles dans le jeu ne suffisaient pas, l'OM s'est planté une nouvelle épine dans le pied lors du match nul à Bordeaux (0-0). En effet, déjà touchés par de nombreuses blessures, les Olympiens vont se présenter mercredi face à Nice avec une liste d'absents longue comme le bras, et non des moindres. Déjà, pour ce match reporté de la 11e journée qui aurait dû se jouer fin novembre, Nasser Larguet sera automatiquement privé d'Arkadiusz Milik, Pol Lirola et Olivier Ntcham, arrivés lors du mercato hivernal et qui ne seront donc pas qualifiés face aux Aiglons. Premier coup dur, car les deux premiers sont des titulaires indiscutables, alors que le second aurait pu l'être au vu de son entrée à Bordeaux.

En tout, ce sont huit joueurs potentiellement titulaires qui risquent de manquer à l'appel

Comme si cela ne suffisait pas, le coach olympien va devoir aussi composer avec les suspendus. Si on peut considérer que Leo Balerdi a commis une faute "tactique" en coupant une action dangereuse des Bordelais, on peut en revanche pester contre le carton rouge idiot de Pipa Benedetto dimanche. Trois absents supplémentaires, auxquels on risque d'ajouter Alvaro Gonzalez, qui soigne toujours son genou, et Duje Caleta-Car, en phase de "réathlétisation". On attendra d'en savoir plus concernant les deux titulaires habituels de la charnière centrale, mais leur présence mercredi reste très incertaine. En tout, ce sont huit joueurs potentiellement titulaires qui risquent de manquer à l'appel, sans compter un Jordan Amavi qui retrouve à peine le groupe après sa longue blessure au mollet et un Hiroki Sakai malade pour le déplacement à Bordeaux. De quoi donner une belle migraine à Nasser Larguet.

Larguet contraint de titulariser des joueurs en plein doute, comme Cuisance ou Germain

Tentons maintenant de dégager une équipe pour mercredi avec tout cela. La seule ligne qui ne pose pas de souci est la ligne... de but, où Mandanda tiendra son poste. Devant lui, Bouba Kamara fera le job dans l'axe, et si Caleta-Car est trop juste, on devrait voir Lucas Perrin à ses côtés. Son entrée à Bordeaux a été rassurante, mais en cas de pépin en cours de match, il n'y aura pas grand monde derrière lui. Sur les côtés, on va prier pour que Sakai soit remis et qu'Amavi soit en mesure de démarrer à gauche. Si l'un des deux fait défaut, Nagatomo sera titulaire quel que soit le côté. Au milieu, même casse-tête, sachant que si Pape Gueye sera là, tout comme Rongier, Larguet devra certainement titulariser un Michaël Cuisance toujours aussi désespérant. À moins qu'il ne décide de donner sa chance à Saïf Eddine-Khaoui, ce qu'il n'a pas fait à Bordeaux. Enfin, concernant les trois éléments offensifs, si Florian Thauvin n'a pas de soucis à se faire pour sa place, on peut s'interroger sur la pertinence de maintenir Valère Germain dans le onze. Pourtant, l'ancien Niçois sera certainement là. Reste à trouver le troisième et on a vite fait le tour, avec la possibilité d'une première titularisation pour Bamba Dieng. Dans un 4-3-3, cela pourrait donner : Mandanda - Sakai (ou Nagatomo), Kamara, Perrin, Amavi (ou Nagatomo) - Rongier, Gueye, Cuisance (ou Khaoui) - Thauvin, Bamba Dieng, Payet (ou Germain). On peut enfin aussi imaginer un 4-4-2 avec : Mandanda - Sakai (ou Nagatomo), Kamara, Perrin, Amavi (ou Nagatomo) - Rongier, Gueye, Cuisance, Payet (ou Khaoui) - Thauvin, Germain (ou Bamba Dieng). Faites vos jeux !