OM : Bouba Kamara, émancipe-toi !

L'absence de Boubacar Kamara n'est pas le premier évènement qui laisse penser que le minot ne contrôle pas réellement son emploi du temps. Ne serait-il pas temps que ça change ? Edito.

Publié le 28/11/2021 à 15:00

Ce vendredi, Boubacar Kamara ne s'est pas présenté en conférence de presse d'avant-match alors que l'OM le lui avait demandé, laissant Jorge Sampaoli seul face à la presse comme vous pouvez le retrouver en vidéo. Une situation suffisamment rare pour faire parler encore ce dimanche...

Depuis bien longtemps, l'image compte autant que les performances

Les temps changent et le football avec. En 2021, un professionnel doit savoir maîtriser ses dribbles, autant sur les pelouses que sur le terrain médiatique. Parce que l'image est importante d'abord, mais aussi et surtout par respect pour les supporters et journalistes, friands de suivre et de raconter le grand feuilleton olympien tout au long de la saison. Boubacar Kamara, de son côté, brille bien souvent sur les terrains mais se fait très rare dans les médias. Ce n'est pas vraiment un reproche cinglant, mais un juste milieu entre le silence total et le minimum syndical serait sans doute appréciable pour tout le monde. D'autant que tout ne dépend peut-être pas uniquement de lui...

Et s'il était temps, Bouba, de prendre tes désirs pour des ordres ?

A l'OM et sans doute ailleurs, les règles sont simples : les joueurs ayant le plus de temps de jeu sont ceux les plus sollicités lors des conférences de presse. Cela explique pourquoi Jordan Amavi, par exemple, ne s'y est pas collé cette saison. Mais dans cette logique, le minot aurait dû truster les micros de La Commanderie, lui qui est, dès que c'est possible, aligné sur les pelouses par son coach Jorge Sampaoli. Ce n'est pas le cas, soit. Si son refus de vendredi a de quoi grandement interroger, notons que ce n'est pas la première fois que le minot fait faux bond aux médias. A l'issue de la saison dernière, Bouba, élu Phocéen d'Or par les lecteurs, les groupes de supporters et les médias, n'a pas cru bon d'honorer le traditionnel entretien avec Le Phocéen, malgré un premier rendez-vous repoussé suite à son Covid. Il y avait plus que le temps, que ce soit avant ou après, de rectifier la situation. Mais, malgré nos multiples échanges et relances avec sa mère qui gère visiblement son emploi du temps, il n'en fut rien. Un manque de respect pour les différentes parties, ravies de lui attribuer ce trophée symbolique ? Que ce soit pour tes envies de contrat ou devant les médias, ne serait-il pas temps, cher Bouba, de prendre ton avenir en main ? Cela collerait bien mieux au superbe joueur que tu es bien souvent sur les terrains...