OM 2-1 Nice : Fournier scandalisé par l'arbitrage

Le dirigeant niçois met la défaite sur le compte de la décision de M. Brisard de ne pas accorder un penalty à Andy Delort.

Publié le 21/03/2022 à 10:41

Dimanche soir, l'Olympique de Marseille s'est imposé face au rival niçois (2-1) dans une ambiance volcanique à l'Orange-Vélodrome. Trois points cruciaux dans la lutte pour le podium que se livrent les deux prétendants à la qualification en Champions League à la fin de la saison.

Amers, les Niçois ont décidé de mettre leur échec sur le compte de l'arbitre M. Brisard, alors qu'ils réclamaient un penalty lors du contact entre William Saliba et Andy Delort dans la surface (73e). C'est ce qu'a expliqué un Julien Fournier très en colère au coup de sifflet final :

"L'arbitrage était en dessous de tout, pestait le directeur général de l'OGC Nice. Même le quatrième arbitre dit à notre entraîneur qu'il y avait penalty. On marche sur la tête. La VAR est censée rectifier les erreurs des arbitres. Marseille a gagné ce soir, on ne va pas se réfugier derrière ça. Mais on aimerait être arbitré pareil que les autres clubs. Sur les trois derniers matchs, ça fait beaucoup. Même Kamara qui était sur le terrain avec Andy dit qu'il y a penalty".