Nice-OM : pourquoi Sampaoli ne veut plus vraiment faire tourner

Ce soir contre Nice, Jorge Sampaoli ne devrait pas chambouler son onze de départ.

Publié le 27/10/2021 à 01:00

Ce soir à 21 h à Troyes (en direct sur Prime Vidéo), l'OM va rejouer ce satané match de la 3e journée contre Nice, arrêté il y a plusieurs semaines à 1-0 pour les Azuréens à la 75e minute. Pour ce match, Jorge Sampaoli ne pourra pas compter sur Balerdi (suspendu), Lirola et Harit, arrivés plus tard à l'OM. Mais, de toute manière, l'Argentin voulait-il vraiment faire tourner son effectif ? 

Retenir les leçons du match à Angers

On l'a vu à Angers (0-0), la rotation n'a pas que des bons côtés. Si l'idée de faire souffler les organismes n'était pas forcément critiquable, factuellement, cela a mis en difficulté le jeu de son équipe et donc le résultat. Depuis trois matchs, Jorge Sampaoli semble s'appuyer sur un onze identique (à l'exception de Under suspendu contre Lorient) et ne semble pas vouloir briser la dynamique de ses garçons, quitte à tirer un peu sur la corde (voir en vidéo) : "Nous, ce qu'on fait, c'est qu'on recherche des relations sur le terrain, dans un groupe qui est neuf et jeune, explique Sampaoli en conférence de presse. C'est pour ça qu'on a répété ce onze de départ. On a aussi voulu donner une continuité, on cherche des formules et une harmonie sur le terrain et en terme de communication aussi entre les joueurs parce que c'est un sport collectif."

La victoire avant le turn-over

Alors, pourquoi vouloir forcément opérer des changements ce soir, pourquoi prendre le risque le détruire ce qui semble se construire ces derniers matchs ? Le résultat ne passe-t-il pas au premier plan ? "C'est toujours très important pour nous de gagner, continue le coach. On a cette possibilité aussi de monter au classement, ce qui serait une belle récompense à tous les efforts fournis par l'équipe, donc on y va en pensant pouvoir gagner ce match". Pour toutes ces raisons, on peut se dire que même si Guendouzi a beaucoup donné dernièrement, il peut encore le faire durant 60 minutes avant de céder sa place ce soir. Milik de même, bien qu'encore en phase de reprise. L'idée générale est, en tout cas, de ne pas répéter les erreurs d'Angers, car ce match face à Nice vaut son pesant d'or...