N2 : pour Flachez, la réserve de l'OM doit jouer au plus haut niveau

La réserve de l'OM s'est inclinée samedi 2-0 à domicile contre Aubagne. Voici la réaction d'après-match du coach olympien.

Publié le 05/09/2021 à 12:00

Hier samedi, l'équipe réserve de l'OM recevait Aubagne en National 2 à l'OM Campus pour le compte de la 5e journée. Malheureusement, les jeunes joueurs alignés par Maxence Flachez se sont fait surclasser par l'équipe entraînée par l'ancien formateur de l'OM Éric Rech sur le score de 0-2. Une quatrième défaite qui maintient les Olympiens dans le bas du classement de leur groupe C (14es avec 3 points) et qui laisse entrevoir une saison compliquée. À ce sujet, on pense à la phrase d'un dirigeant du centre de formation de l'OM dans La Provence samedi, qui expliquait "qu'une rétrogradation en National 3 à la fin de la saison ne serait pas une catastrophe. On fera le maximum pour gagner nos matches, mais si on devait descendre, ça ne changerait pas grand-chose dans notre projet". Une sortie qui a fait beaucoup parler, et que commente le coach de la réserve Maxence Flachez dans sa réaction d'après-match au micro du Phocéen.

Comment analyser cette défaite face à Aubagne ?

Maxence Flachez : "On les a bougés en première période, on a les occasions, mais on ne les met pas au fond. Derrière, on fait encore des erreurs et c'est très frustrant. Il faut grandir vite, et on n'y arrive pas pour le moment. On prend le deuxième but sur une phase arrêtée, alors que ce sont les situations les plus simples à gérer".

Que va vous apporter l'arrivée d'un nouvel attaquant avec Daouda Gueye ?

MF : "Ça pourrait nous faire beaucoup de bien, car on a eu beaucoup de centres et on manque de présence dans la surface. On a de belles occasions, mais on doit savoir les concrétiser. Marquer un premier but aurait pu nous permettre de revenir".

 

 

Quelle est votre réaction à la déclaration d'un de vos dirigeants dans La Provence, expliquant qu'une descente de la réserve ne remettrait pas en cause le projet ?

MF : "Je ne l'avais pas vue, mais j'en ai entendu parler. Chacun a le droit de penser ce qu'il veut, mais je suis un compétiteur et je ne suis pas là pour descendre. Je suis là pour former des joueurs, d'abord, mais aussi maintenir cette équipe en N2. Il est très important de permettre à nos jeunes joueurs d'évoluer à ce niveau-là pour leur avenir, sinon, la marche risque d'être trop haute. Ce n'est donc pas ma philosophie, l'équipe doit être le plus haut possible".