Découvrez le nouveau Phocéen Accès à la beta

Mondial : l’Espagne a-t-elle perdu délibérément ?

En perdant contre le Japon (2-1) l'Espagne a terminé deuxième et s'offre un tirage jugé plus favorable.

Publié le 02/12/2022 à 17:29
Mondial : l’Espagne a-t-elle perdu délibérément ?

Jeudi soir, le Japon a créé la sensation en s’imposant 2 buts à 1 face à la Roja. Grâce à cette victoire, les Japonais ont fini premiers de leur groupe. L'Espagne est la deuxième équipe qualifiée grâce à la différence de buts, ce qui a éjecté la Mannschaft hors de la phase à élimination directe.

Cette défaite permet à l’Espagne d’avoir un 8e de finale qualifié de « plus facile », puisque les coéquipiers de Sergio Busquets affronteront les Lions de l'Atlas, mardi à 16h. Les Nippons, terminant brillamment premiers de leur groupe, devront quant à eux affronter les vice-champions du monde croates, lundi à 16 h.

Une Défaite qui fait parler

Bien qu'ils aient réalisé l'exploit de battre l'Espagne, les Japonais sont dans la controverse. Le deuxième but inscrit par Ao Tanaka (51e) a fait couler beaucoup d’encre, sur le fait que le ballon soit ou non sorti. L’arbitre a accordé le but grâce à la technologie intégrée au ballon.

"J’ai vu une photo qui doit être truquée ou manipulée, parce que c’est impossible que cette photo soit vraie. J’ai senti qu’il se passait quelque chose de louche quand la VAR a mis autant de temps à se décider… Je n’ai rien à dire " s’est exprimé Luis Enrique, le sélectionneur de la Roja, sur le second but qui crée la polémique.

Cette défaite espagnole permet d’avoir un parcours jugé potentiellement plus simple par les supporters et observateurs. Malgré tout, les joueurs et le sélectionneur n'en démordent pas, cette défaite n'était pas une bonne chose. "Je ne suis pas content du tout. On s’est qualifiés, mais je voulais le faire en étant premier et en gagnant" a poursuivi Luis Enrique après la défaite.

Le capitaine de la sélection outre-Pyrénées, Sergio Busquets, a également donné son avis sur la deuxième place de ce groupe E : "On avait le match sous contrôle, du moins on le croyait (…) on voulait sortir de ce groupe en étant premiers. On ne voulait pas choisir notre adversaire. Maintenant, on va aborder le tableau de l’autre côté, en tant que 2e de groupe, mais cela ne dit pas si cela sera plus ou moins dur."

À l'inverse, certains pensent que les Espagnols ont délibérément perdu. C’est le cas de l’ancien attaquant mexicain Hugo Sanchez : "Je vous assure. Je ne suis pas dans la tête de Luis Enrique, mais Luis Enrique aura réfléchi à la formule pour éviter le Brésil en quart de finale. Il y a un risque, oui, et vous prenez ce risque"réagit l'ancien joueur au micro d’ESPN.