Meriem : "J'aurais aimé rester à l'OM"

L'ancien meneur de jeu de l'OM revient sur sa période marseillaise.

Publié le 14/11/2019 à 11:17
Meriem : "J'aurais aimé rester à l'OM"

Lors de l'été 2003, Camel Meriem débarque à l'OM, en prêt, en provenance des Girondins de Bordeaux. Le meneur de jeu arrive au sein de l'effectif d'Alain Perrin, avec une réputation flatteuse. Mais tandis qu'il explose sous le maillot de Sochaux au début des années 2000, il a du mal à confirmer sous le maillot des Girondins, d'où son prêt sur la Canebière.

Aux côtés des Fabien Barthez, Habib Beye, Mathieu Flamini ou encore Didier Drogba, Meriem trouve sa place au sein du onze de Perrin, terminant la saison avec quatre buts au compteur en 49 apparitions. En fin de saison, faute d'accord avec Bordeaux, Meriem fait son retour en Gironde. Pour le site Ultimodiez.fr, Meriem est revenu sur son expérience à l'OM, un club dont il aurait aimé porter davantage le maillot : "J’aurais aimé y rester, mais j’étais prêté. L’OM a essayé de me garder, mais ils n’ont pas cédé aux demandes de Bordeaux. Je suis revenu en Gironde sans états d’âme, c’est là que j’ai connu ma première sélection en équipe de France, donc j’ai fait le deuil de Marseille."

Si l'OM termine cette saison à la 7e place en championnat, le club atteint dans le même temps la finale de la Coupe UEFA, perdue face à Valence 2-0. Mais avant ça, l'OM signera un parcours mémorable, éliminant tour à tour Liverpool, L'Inter Milan et Newcastle. Si Meriem avait été buteur à San Siro lors du match retour face à l'Inter, il avoue que c'est au Vélodrome, face à Newcastle, qu'il a connu sa plus grosse ambiance : "On sentait vraiment presque les tribunes trembler, c’était impressionnant. C’était plein à craquer. Après le deuxième but, on a senti le stade en feu, ce n’était pas une expression, c’était vraiment quelque chose. Ça transcende. À l’échauffement, le stade est déjà plein, à chanter, à crier, tu as des frissons. Même les joueurs de Newcastle doivent sentir que ça va être dur pour eux." Drogba avait fait plier à deux reprises la défense des Magpies, ouvrant ainsi aux Olympiens le chemin de la finale.

Meriem de son côté, après une saison 2004-2005 du côté de Bordeaux, rejoindra Monaco où il ne parviendra jamais à convaincre. Après un bref passage par la Grèce, il retrouvera la Ligue 1 avec Arles-Avignon lors de la saison 2010-2011, avant de rejoindre Nice la saison suivante. Il terminera sa carrière à l'Apollon Limassol en 2015.