Lille-OM : à quoi s'attendre avec les Lillois ?

L'OM se déplace dimanche à Lille pour le compte de la neuvième journée de Ligue 1. Focus sur un champion de France pas au mieux en cette première partie de saison.

Publié le 02/10/2021 à 15:00

Dimanche (17 heures, Canal+ Sport), les Marseillais retrouvent le championnat avec un Lille-OM opposant deux concurrents au podium de la Ligue 1. Des Lillois actuellement en milieu de tableau et qui peinent énormément à retrouver leur niveau qui en a fait des champions de France en mai dernier. Difficulté en Champions League, comme on l'a vu mercredi au RB Salzbourg (1-2), mais aussi en championnat avec déjà trois défaites en huit journées. De son côté, l'OM va devoir aussi retrouver son niveau de jeu et surtout le goût de la victoire après Angers (0-0) et Lens (2-3). Focus sur l'adversaire avec le journaliste lillois de la Voix du Nord Stéphane Carpentier :

À quoi ressemble le LOSC avant de recevoir l'OM dimanche ?

Stéphane Carpentier : "C'est un peu l'inconnue, y compris pour nous, car le problème de Lille cette saison, c'est cette grande irrégularité d'un match à l'autre, y compris à l'intérieur du même match. La preuve mercredi à Salzbourg où ils ont dominé la première demi-heure avant de faiblir. Pareil en championnat, où on ne retrouve pas ce bloc de la saison dernière qui ne laissait rien à l'adversaire. Ils ont évidemment perdu leur entraîneur, mais surtout beaucoup de confiance. Si l'on ajoute à cela les nombreuses blessures, ce qui n'arrivait pas non plus la saison dernière, on en arrive à cette équipe qui n'a plus vraiment de repères, alors qu'elle n'a pas changé fondamentalement".

Le départ de Christophe Galtier est-il la principale raison de cette baisse de niveau ?

SC : "C'est une vraie raison, car il était vraiment le capitaine du navire. Mais, je ne m'en prends pas à Jocelyn Gourvennec, car il est difficile de passer derrière un entraîneur qui a réalisé un exploit assez inimaginable. Il lui manque un peu le mode d'emploi avec ces joueurs-là. Ces derniers jouaient au plus haut de leurs qualités, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. L'autre raison flagrante, c'est le départ de Mike Maignan au Milan AC. Il était énorme, certainement le meilleur gardien français actuel, et on ne remplace pas un gardien comme ça. La saison dernière, il a fait gagner énormément points à son équipe, et ça fait la différence. Mais pour le reste, l'effectif n'a pas tant changé que ça, sauf que les leaders comme Yilmaz, Ikoné, Bamba, Botman et d'autres ont baissé de niveau".

Y a-t-il tout de même des joueurs en forme actuellement ?

SC : "Si on doit en sortir un du lot, c'est l'attaquant Jonathan David. Il en est à quatre buts en Ligue 1 et tire l'équipe actuellement. Comme Yilmaz, ce n'est pas un virtuose technique, mais il ne doute pas et donne beaucoup sur le terrain. Je pense aussi à un joueur intéressant avec le jeune milieu Amadou Onana, recruté à Hambourg cet été, et qui risque de passer rapidement devant des joueurs comme Xeka ou André".

Une idée du onze que va aligner Gourvennec dimanche ?

SC : "Oui, ce sera un 4-4-2 qui devrait ressembler à celui de la saison dernière avec : Grbic - Celik, Fonte, Botman, Reinildo - Ikoné, André, Onana (Xeka), Bamba - David, Yilmaz (Weah)".