Le profil du futur latéral gauche se précise

Publié le 22/03/2019 à 07:00

Priorité des priorités lors du dernier mercato d'hiver, le latéral gauche tant attendu par l'OM n'est finalement jamais arrivé. Comme l'expliquait récemment Jacques-Henri Eyraud, il y a eu évidemment l'arrivée de Mario Balotelli qui a un peu éclipsé tout le reste, et les dossiers qui intéressaient Rudi Garcia à ce poste n'ont finalement pas pu se débloquer, ce qui est assez normal en cette période. Parmi eux, on a beaucoup parlé du brésilien Dalbert, que l'Inter Milan n'a pas lâché, et beaucoup moins du Grec de l'Olympiakos Leonardo Koutris (23 ans). Pourtant, ce dernier a vraiment été dans les tuyaux jusqu'au bout.

L'OM a tenté de le faire signer le 31 janvier dernier

En effet, ce jeune international grec né au Brésil (sa mère est brésilienne) a même fait l'objet d'une offre de la part des dirigeants olympiens dans la dernière ligne droite du mercato. L'OM proposait un prêt avec une option d'achat, mais l'Olympiakos n'a pas cédé, comme l'explique au Phocéen le spécialiste du football grec Alain Anastasakis : "Il faut savoir que l'OM a tenté de le faire signer le 31 janvier. Les dirigeants de l'Olympiakos ont évidemment refusé car ils n'avaient pas le temps de se retourner. Mais cela me parait tout à fait crédible pour l'été prochain, d'autant que le joueur a réaffirmé récemment son envie de jouer à l'étranger". Évidemment, l'OM sort d'une expérience un peu compliquée avec le football grec et l'échec Mitroglou, mais ce championnat reste un vivier de joueurs abordables et intéressants. C'est le cas de Leonardo Koutris, déjà repéré par plusieurs formations européennes et auteur d'une bonne saison avec 22 matches disputés. "Il est vraiment intéressant cette année, confirme Alain Anastasakis. C'est un profil assez offensif avec une bonne qualité de centre. On peut lui reprocher quelques petites lacunes défensives, mais il peut encore progresser. Il a un vrai gabarit de contre-attaquant, avec une petite taille et une belle pointe de vitesse. Personnellement, je le place un cran au-dessus d'Amavi".

Un prix de transfert autour de 7 M€

Arrivé à l'Olympiakos à l'été 2017, Koutris a véritablement explosé cette saison en alternant dans un premier temps avec son concurrent Kostas Tsimikas, puis en s'imposant depuis quelques mois comme titulaire. Il semble prendre le même chemin avec l'équipe nationale, même s'il ne compte pour l'instant qu'une seule cape. "Il aurait pu être appelé plus tôt, explique Anastasakis, mais il a fait toute la campagne de qualification avec les Espoirs, c'est pour cela qu'il n'est pas monté plus tôt chez les A. Aujourd'hui, il semble bien parti pour s'y installer, même s'il est là aussi en concurrence avec Tsimikas". Un dossier qui pourrait donc se décanter dès le début du prochain mercato, compte tenu des observations déjà avancées sur le joueur. Si la presse grecque évoquait hier jeudi la somme de 5 M€ (lire ici), le prix devrait plutôt monter aux alentours de 7 M€. West Ham est également sur le coup, de même que le Stade Rennais qui avait aussi tenté sa chance l'hiver dernier.