L'OM a perdu plus qu'un match à Rennes

Au-delà de la défaite, l'OM perd deux joueurs très importants pour le prochain match, voire plus.

Publié le 17/12/2020 à 12:00

En s'inclinant à Rennes mercredi soir, l'OM a mis fin à deux brillantes séries. Celle de six victoires de rang en Ligue 1, mais aussi de quatorze matches sans défaites à l'extérieur. Rien de bien grave, sachant que les séries sont faites pour s'arrêter un jour. Plus embêtant : cette défaite en Bretagne met aussi un coup d'arrêt à l'ascension des Olympiens vers les sommets, sachant que trois points supplémentaires auraient permis à l'OM de coller à Lyon (30 points) et de rester respectivement à 1 et 2 points de Paris et Lille. Toutefois, le préjudice n'est pas catastrophique non plus, sachant que les hommes de Villas-Boas restent plus que jamais dans la course avec leurs deux matches en retard qui en font toujours des leaders potentiels. Non, le plus pénalisant dans cette histoire est que l'OM a perdu plus que des points en Bretagne, il a aussi perdu des joueurs importants.

"Je pense que la commission s'arrêtera à ça. Dans le pire des cas, il y aura aussi un match avec sursis, mais ça n'ira pas plus loin"

Le premier est évidemment Pape Gueye. Injustement expulsé par Clément Turpin alors qu'il survolait le match de sa classe, l'ancien Havrais sera automatiquement suspendu pour la réception de Reims au Vélodrome ce samedi (19 heures), et il faudra surveiller la décision de la prochaine commission de discipline car on n'est pas à l'abri d'une décision encore plus sévère. Espérons tout de même qu'au vu des images, la sanction n'ira pas au-delà d'un match ferme. C'est d'ailleurs ce que pense l'ancien arbitre marseillais Claude Medam : "Je pense que la commission s'arrêtera à ça. On voit bien que Gueye ne peut pas voir Niang dans son dos et que Turpin sort le rouge sous la pression du banc rennais. Dans le pire des cas, il y aura aussi un match avec sursis, mais ça n'ira pas plus loin".

Amavi ratera la venue de Reims samedi, et son absence a de grandes chances de se prolonger pour le déplacement à Angers mercredi, voire au-delà

Le deuxième cas est plus embêtant, car l'OM a aussi perdu Jordan Amavi. Déjà touché au mollet la semaine précédente, le latéral gauche s'est écroulé tout seul à la 20e minute sur une banale accélération. Lorsqu'on le voit regarder le banc au bord des larmes, et aussi avoir besoin d'aide pour sortir du terrain et monter les escaliers vers le vestiaire, on comprend bien que la déchirure est profonde. Sans jouer aux apprentis médecins, on imagine que Jordan ratera évidemment la venue de Reims samedi, et que son absence a de grandes chances de se prolonger pour le déplacement à Angers mercredi, voire au-delà. Enfin, l'OM déplorera aussi l'absence de Morgan Sanson (cuisse) pour ces deux matches. Tout cela mis bout à bout donne un OM amoindri, même si on peut considérer que le club a la chance de ne jouer "que" Reims et Angers. On croise les doigts...