Incidents Nice-OM, Le Graët : "Il n’y avait plus d’intérêt à reprendre le match"

Le président de la FFF, Noël Le Graët, s’est exprimé sur les incidents survenus à l'Allianz Riviera lors de la rencontre entre Nice et l’OM.

Publié le 30/08/2021 à 11:41

Depuis les incidents honteux provoqués par l'envahissement du terrain des supporters niçois lors de la rencontre Nice-OM (1-0, match arrêté), les réactions se sont multipliées. Huit jours après les débordements, c'est au tour du président de la Fédération française de football Noël Le Graët de s'exprimer au travers  d'un entretien accordé au journal Ouest France

Le président de la FFF regrette bien évidemment les incidents : "J’étais vexé, choqué. Quand je me dis qu’on se bat pour qu’il y ait des spectateurs dans les stades… Aujourd’hui, dans ma position, je ne peux que regretter, mais je ne peux rien dire. Je dois laisser les commissions travailler".

Il espère que la justice prendra des sanctions sévères pour les supporters violents : "Il faut empêcher les irresponsables de venir au match. Il y a des caméras partout et ils doivent être sévèrement sanctionnés, être interdits de stade. La protection des joueurs doit être prioritaire".

Noël Le Graët n'a pas compris l'intérêt de reprendre le match, après plus d'une heure d'interruption : "Je ne pense pas que les conditions permettaient de reprendre le match, l'arbitre ne le voulait d'ailleurs pas. Après une heure de repos forcé, il n'y avait plus d'intérêt".