Foot : Bordeaux va être fixé aujourd'hui !

Les Girondins de Bordeaux vont passer devant la commission d'appel ce mardi 5 juillet.

Publié le 05/07/2022 à 10:12
Foot : Bordeaux va être fixé aujourd'hui !

C'est ce mardi 5 juillet que les Girondins de Bordeaux vont connaître leur sort pour la saison prochaine. Après avoir été relégué en Ligue 2, le club dirigé par Gérard Lopez a appris leur rétrogradation à titre conservatoire en National 1 par la DNCG. Après avoir fait appel, les Bordelais passeront devant la commission d'appel, aujourd'hui, avec un infime espoir de pouvoir rester en Ligue 2.

Après avoir été relégué en Ligue 2 après une saison cauchemardesque (20e au classement) des Girondins de Bordeaux, le club français n'est pas sorti de la tête l'eau et bien au contraire, puisqu'en juin, les Bordelais ont appris leur rétrogradation à titre conservatoire en National 1, par la DNCG. 40 millions d'euros, c'est la somme qu'il faut pour sauver la situation à Bordeaux, endetté à hauteur de 52 millions d'euros. Depuis trois semaines, après avoir appris leur rétrogradation à titre conservatoire en National 1, les dirigeants bordelais avaient pour mission, de trouver le montant nécessaire afin de pouvoir rester en Ligue 2. Mais le président du club, Gérard Lopez, s'est démené pour trouver un accord qu'il a arraché, vendredi dernier, avec leurs créanciers américains, King Street et Fortress. Un accord qui porte en premier lieu sur les revenus générés par la vente d'Aurélien Tchouameni au Real Madrid, qui vont rester au club. Les Girondins ont espéré également conclure plusieurs ventes des joueurs comme Hwang Ui-jo, Junior Onana, Sékou Mara ou encore Alberth Elis, qui disposent d'une belle cote, sans succès. C'est donc ce mardi 5 juillet, que les Girondins de Bordeaux connaîtrons leur avenir, en ligue 2 ou non. 

Pour rappel, Gérard Lopez a déjà connu des situations telles que celle-ci, entre son éviction fin 2020 au poste de président de Lille, la descente dans le monde amateur pour Mouscron, dont il était actionnaire majoritaire, ainsi que les difficultés financières de Boavista, club dont il possède des parts.