Flachez : "L'OM n'a rien à envier à Lyon du point de vue infrastructure et organisation"

Aujourd'hui entraîneur de la réserve de l’OM (N2), Maxence Flachez est passé par Lyon entre 2013 et 2017. L'occasion pour lui de faire un parallèle entre les deux clubs.

Publié le 30/07/2021 à 10:52
Flachez : "L'OM n'a rien à envier à Lyon du point de vue infrastructure et organisation"

D'abord entraîneur adjoint de l'équipe réserve de l'OM, Maxence Flachez est maintenant l'entraîneur principal de l'équipe B, actuellement en National 2. Entre 2013 et 2017, il est passé par Lyon, un club souvent loué pour son centre de formation. Dernièrement, l'OM semble quant à lui bien progresser dans ce domaine. Il y a quelques jours, le centre de formation de l'OM venait d'obtenir la catégorie "prestige", à savoir le plus haut grade possible.

Dans les colonnes du Télégramme, Maxence Flachez, passé par les deux clubs, a fait un parallèle entre les deux centres de formation : "Il y a une image collée à Marseille qui ne représente vraiment pas ce que j’ai pu trouver. Un club avec beaucoup d’ambitions sur la formation qui grandit d’années en années. Et je suis très agréablement surpris. Ce qu’est en train de devenir l’OM sur la formation, c’est vraiment très bien. Après, il faut des résultats, mais il y a un très gros travail qui a été fait sur le recrutement. J’espère que ça portera ses fruits dans les prochaines années. Il faut attendre presque sept ans depuis le début. Une génération arrivée depuis les 13 ans. Comparativement à ce que j’ai connu, l’OM n’a rien à envier à Lyon du point de vue infrastructure et organisation".

Il a expliqué la difficulté de l’OM à sortir des joueurs de son centre de formation et les faire jouer ensuite en équipe première. Pour lui, le projet "OM Next Generation" est une grande étape dans l'évolution du centre : "Boubacar Kamara l’a fait il y a peu. Peut-être les talents individuels, la matière grise, tout simplement. Même si on peut tirer le maximum de nos joueurs. Le recrutement est une chose importante et c’est là où le club a fait de gros efforts. Balayer toute notre région, attirer les meilleurs joueurs. Il y a beaucoup de relations et de partenariats noués avec les clubs pour que les joueurs à forts potentiels ne partent vers d’autres cieux. À Marseille, c’est important d’avoir des Marseillais".