C1 OM : qui pour remplacer Kamara face à l'Olympiakos ?

Le milieu de terrain olympien est suspendu pour le premier match de Champions League.

Publié le 20/10/2020 à 12:00

Si l'on a déjà enfoui au plus profond de nos mémoires la piteuse défaite en Europa League 2018-2019 face à Limassol au Vélodrome (1-3), l'UEFA n'a pas oublié ce match. Notamment un carton rouge reçu par un tout jeune milieu olympien ce soir-là. Résultat, près de deux ans plus tard, Bouba Kamara sera suspendu pour le grand retour de l'OM en Champions League ce mercredi face à l'Olympiakos. Une absence qui pèse certainement lourd dans l'esprit d'André Villas-Boas qui a fait du minot la sentinelle indiscutable de son 4-3-3. Du coup, qui prendra sa place lors de l'affrontement au stade Karaiskakis ? Tout dépendra évidemment du schéma choisi par le coach olympien, mais ce qui est sûr, c'est que l'OM possède aujourd'hui des solutions de rechange.

La jeunesse et le temps de jeu pour Gueye, l'expérience et la rugosité pour Strootman

Si AVB reste dans son 4-3-3 traditionnel, plusieurs solutions s'offrent à lui. Dans un pur profil de sentinelle, on peut détacher Pape Gueye ou Kevin Strootman. L'ancien Havrais a pour lui sa jeunesse, une dimension athlétique parfaitement adaptée et un bon temps de jeu depuis le début de la saison. C'est à ce poste qu'il a le plus souvent évolué en Ligue 2, et sa technique affirmée en fait un candidat idéal, tant pour les premières relances que pour les dribbles de dégagement. En revanche, sa jeunesse joue aussi contre lui, avec une absence totale d'expérience à un tel niveau. C'est là que Kevin Strootman a un gros coup à jouer, lui qui n'est plus qu'un remplaçant depuis de longs mois mais qui compte une quarantaine de matches de coupe d'Europe à son actif, sans compter ses 45 sélections avec les Pays-Bas. Grosso modo le double du nombre de matches de Pape Gueye en professionnel. De quoi faire du Néerlandais un léger favori face à l'expérience et l'engagement physique du duo M'Vila - Bouchalakis en face ?

Rongier un peu juste dans le combat athlétique de la Champions League

Reste une dernière option, avec un Valentin Rongier qui occuperait un rôle de meneur central reculé, à l'Italienne, lui qui a déjà occupé ce poste dans ses années nantaises. Il en est largement capable, avec un duo Sanson - Cuisance en relayeurs devant lui. Sauf que, dans un tel contexte, où l'on sait bien que le combat physique domine, on voit mal Villas-Boas placer un gabarit comme Rongier en sentinelle, ne serait-ce que pour le combat aérien. On peut donc miser une pièce sur Gueye ou Strootman, avec un léger avantage pour ce dernier.