C1 OM : quel milieu face à Porto ?

André Villas-Boas a l'embarras du choix pour constituer son entrejeu face aux Portugais.

Publié le 02/11/2020 à 12:00

Mardi (21 heures), l'OM joue très gros à Porto pour le compte de la troisième journée de Champions League. Pour faire simple, l'espoir de remonter la pente et se replacer dans la course pour la qualification en huitièmes ou, à minima, en Europa League, passe par un résultat au stade du Dragon. Pour cela, André Villas-Boas a certainement dû plancher jour et nuit ces dernières semaines afin de jouer un mauvais tour à son club de coeur. A priori, le technicien portugais devrait compter sur une défense classique avec le quatuor Sakai, Alvaro, Caleta-Car, Amavi. Devant, on l'imagine aussi relancer Dario Benedetto ainsi que Dimitri Payet pour compléter son trio avec Florian Thauvin. En fait, la principale incertitude concerne son milieu de terrain où a été effectué l'essentiel du mercato, puisque Pape Gueye et Michaël Cuisance sont venus s'ajouter à l'indéracinable trio de la saison dernière constitué de Rongier, Kamara et Sanson, en plus de Kevin Strootman. La question se pose donc là, à condition évidemment qu'AVB revienne à son 4-3-3 originel.

Le trio Kamara-Rongier-Sanson favori dans un 4-3-3 ? Pas sûr...

Dans ce cas, le premier réflexe serait de penser que le coach va s'appuyer sur ce dernier trio, celui qui a fait de l'OM l'un des meilleurs milieux de Ligue 1 la saison dernière. Trois joueurs aux états de formes disparates aujourd'hui, mais que l'on sait capables de tout donner durant 90 minutes et affichant des automatismes et une complémentarité avérés. Ceci dit, seul Bouba Kamara parvient à assurer une certaine régularité depuis deux mois et semble partant certain. De son côté, le duo Sanson - Rongier tire régulièrement la langue et se voit aujourd'hui contesté par les nouveaux arrivants. Dans ce 4-3-3, les deux relayeurs sont donc menacés par Michaël Cuisance et Pape Gueye, même si le premier cité possède une petite longueur d'avance sur l'ancien Havrais. Ceci dit, ce dernier ne déçoit pas lorsqu'on fait appel à lui, et son abattage physique couplé à sa taille dans les duels aériens peut s'avérer un atout face aux Portugais. On peut donc envisager un Kamara en sentinelle avec, un peu plus haut, un Rongier dans la moitié droite et une concurrence Sanson vs Cuisance de l'autre côté. Pour être complet, on ajoutera que Kevin Strootman semble plus destiné à entrer en fin de match en fonction des circonstances.

Le 4-4-2 losange part avec une longueur de retard, mais...

Il y a aussi, dans une moindre mesure, la possibilité d'une reconduction du 4-4-2 en losange que Villas-Boas a déjà testé avec plus ou moins de succès cette saison. Un système qui présente l'avantage de mettre Dimitri Payet au poste qui lui convient le mieux, tout en assurant un trio de milieux assez similaire au 4-3-3. Dans ce cas, on est à peu près dans la même incertitude concernant la concurrence entre le duo de relayeurs Sanson - Rongier et la paire Cuisance - Gueye. Côté sentinelle, Kamara reste évidemment partant quasi certain. S'il part avec une longueur de retard, ce 4-4-2 n'est pas à négliger non plus dans l'optique d'une grosse pression qu'exercera probablement Porto sur son terrain. En effet, à la perte du ballon, Payet pourrait redescendre un cran plus bas, permettant à l'OM d'opposer une ligne de quatre milieux sur toute la largeur du terrain. Mais on peut dire à peu près la même chose d'un 4-3-3 se déformant en phase défensive, ce n'est donc pas un véritable argument. Là encore, on placera Kevin Strootman en position d'outsider destiné à la conservation d'un résultat ou à la solidification du bloc défensif en cas de grosses vagues portugaises. Faites vos jeux !