Bordeaux-OM : les clés du jeu bordelais par Gaëtan Huard

L'ancien portier des deux clubs décrit le jeu de l'équipe de Jean-Louis Gasset.

Publié le 14/02/2021 à 18:00

Ce dimanche, (21 heures sur Canal Plus), l'OM va tenter de renverser la malédiction qui pèse sur nous depuis 43 ans à Bordeaux. Un match de milieu de tableau (l'OM est 10e et Bordeaux 11e avec un point d'écart), même si les Olympiens comptent deux matches en retard par rapport aux Girondins. Un exploit des hommes de Nasser Larguet serait donc plus que bienvenu histoire de creuser l'écart et surtout de remonter au classement. Pour cela, il faudra déjouer les plans de Jean-Louis Gasset, un coach qui a su redonner de la cohérence au jeu bordelais en dépit des derniers résultats. C'est ce qu'explique au Phocéen l'ancien gardien de but des deux clubs Gaëtan Huard. Interview :

À quoi ressemble Bordeaux actuellement ?

Gaëtan Huard : "Gasset et son adjoint Ghislain Printant ont trouvé une formule intéressante qui avait abouti sur quatre victoires consécutives. Sauf que ces dernières semaines, l'équipe a rechuté avec quatre défaites de rang. Mais ils ont su redonner de la solidité à cette équipe avec un 4-2-3-1 qui me semble très cohérent. Ce qui n'était pas prévu, c'est que le milieu Otavio se blesse gravement, et c'est une grosse perte. Du coup, ils sont allés chercher Jean-Michaël Seri qui joue aujourd'hui à côté de Yacine Adli. C'est lui qui donne la cadence au milieu, et puis il y a surtout maintenant du génie juste devant, avec Hatem Ben Arfa. Il est capable de faire la différence à lui tout seul".

C'est vraiment le facteur X de cette équipe ?

GH : "Bien sûr, même s'il a du mal à être constant 90 minutes. Ce qui est intéressant, c'est que les autres jouent pour lui, ils le cherchent dès qu'ils récupèrent le ballon. Hatem a l'air de bien s'entendre avec l'avant-centre coréen Hwang, qui est un spécialiste de la profondeur. Pas hyper technique, mais très généreux dans ses courses et toujours dangereux dans le dos des défenses adverses. Il est rapide, puissant, et il emmerde vraiment les défenses par son pressing constant. L'OM devra beaucoup se méfier de lui, car si on arrive à le toucher, ça peut faire mal. Après, Hatem peut aussi y aller tout seul pour casser les lignes et terminer l'action lui-même. S'il a envie de faire un festival..."

Ça se limite à ce duo Ben Arfa/Hwang ?

GF : "Un peu et c'est dommage, car De Preville et Oudin sont des attaquants de qualité sur les côtés. Mais, encore une fois, Gasset peut s'appuyer sur une bonne défense. Koscielny est vraiment le patron derrière, il est au-dessus du lot, alors que Baysse est impeccable en ce moment, tout comme Costil dans les buts. Le seul bémol derrière, c'est à droite avec Kwateng qui n'est pas encore dans le coup à la place de Sabaly qui est encore blessé".

L'équipe a eu encore droit à la visite des supporters à l'entraînement, comme chaque année avant ce choc ?

GF : "Oui, j'y étais et ça s'est très bien passé. Ça stimule le groupe et on peut dire que ça marche. Cette invincibilité est importante pour les supporters, et je pense qu'elle l'est encore plus pour les coachs qui ne veulent surtout pas être celui qui brisera cette série. 43 ans, ça joue quand même dans les têtes".