L’étrange gestion du cas N’Doumbou

L’étrange gestion du cas N’Doumbou

Publié le 28/08/2014 à 16:02

L’OM ne veut pas entendre parler d’un départ d’Alexander N’Doumbou, pourtant dans le loft.

C’est sûrement le lofteur le moins médiatisé. Pourtant, Alexander N’Doumbou prend part à toutes les séances d’entraînement réservées à Sougou, Fanni ou encore Cheyrou. Le milieu offensif polyvalent est sous contrat à l’OM jusqu’en 2015. Comme les autres éléments non désirés, il a reçu un mail pour savoir la date de sa reprise, comprenant bien que le club ne compte plus sur lui.

Mais ce n’est pas pour autant que l’international gabonais peut penser à un départ, alors que des formations de Ligue 2 étaient disposées à l’accueillir. "C’est à croire que l’OM veut garder un nombre minimum de lofteurs, constate amusé son conseiller, qui n’a pourtant pas envie de rire. Nous sommes tout à fait conscients qu’Alexander n’est pas un dossier prioritaire pour le club, surtout à cette période du mercato. Il n’empêche, depuis un mois, alors que nous avons fait toutes les démarches, Vincent Labrune et Philippe Perez n’ont jamais accepté de prendre une minute pour évoquer son cas". Le joueur, qui avait été le premier joueur du centre de formation appelé par Deschamps à 17 ans, semble donc voué à rester jouer en CFA2, malgré son contrat pro et le salaire qui va avec.

Une situation qui doit lui rappeler ce qu’il avait vécu il y a deux ans, quand l’OM n’avait pas voulu qu’il soit prêté à l'échelon inférieur à la mi-août, avant de lui signifier à 48 heures de la fin du mercato qu’il n’entrait finalement pas dans les plans d’Élie Baup.