"J'aurais aimé rencontrer Bielsa"

Publié le 13/03/2015 à 07:00

Dimanche, s'il y en a un qui ne manquera pas de supporter "son OM" face à Lyon, c'est bien Michel Hidalgo. À 81 ans, le sélectionneur mythique de l'équipe de France demi-finaliste de la Coupe du Monde 82 et championne d'Europe 84 est toujours un observateur assidu d'un OM dont il reste un des ambassadeurs de prestige, après en avoir été le manager de la grande époque (86-91).

Pour Le Phocéen, il évoque le choc des Olympiques de dimanche, cet OM de Bielsa qu'il observe avec gourmandise, mais aussi la relation entre l'entraîneur et le président, qu'il aimerait plus détendue. Interview.

Le Phocéen : Michel, impatient de voir l'OM et l'OL en découdre ?

"Ce sont deux équipes très jeunes et offensives, à Marseille comme à Lyon. Ce sera un match qui va plaire à tout le monde, et qui, surtout, va peut-être être décisif pour la fin de saison."

- Décisif pour le titre ?

"Bien sûr, tout le monde voit Paris dominer le championnat, mais rien n'est figé avec certitude, d'autant que le PSG a tellement de buts à atteindre qu'on ne sait pas s'ils n'auront pas de petits problèmes en cours de route. Mais Paris reste le grand favori."

- Qui vous semble le plus en forme entre l'OM et Lyon ?

"Difficile de trancher entre les deux. L'OM a fait un dernier match formidable, et Lyon connaît quelques problèmes, avec notamment la blessure de Gourcuff. On y verra plus clair dimanche."

- Ce sont deux équipes qui attaquent à tout va. Cela doit vous plaire ?

"Je pense que ça plaît à tout le monde, d'ailleurs, les équipes françaises brillent en coupe d'Europe, ça prouve que le championnat est bon. Mais on a vu aussi que l'OM et Lyon pouvaient être mis en difficulté, surtout à l'extérieur."

- Batshuayi est en train de se révéler. Vous êtes séduit vous aussi ?

"Bien sûr. C'est jeune et ça apporte beaucoup devant, comme d'autres à l'OM qui me plaisent beaucoup. Il est important dans l'immédiat, et il le sera surtout à l'avenir."

- Et le coup d'arrêt de Florian Thauvin ?

"C'est vrai qu'il est en panne actuellement. Il lui manque des buts, et il peut faire beaucoup mieux. Mais il est jeune, et il a une technique de gaucher, une vitesse... il lui manque le rendement qu'on peut espérer avec un joueur comme ça, mais il a quand même des gestes qui peuvent faire mal. Il est encore en recherche de son plus haut niveau, ça va venir. Il a tout pour réussir."

- Vous qui aimez les numéros 10, Dimitri Payet s'est révélé à ce poste cette saison.

"Oui. Autant l'an dernier, c'était délicat, autant cette saison, il apporte sa technique. Il est en forme et l'OM en profite."

- Enfin, un mot sur Marcelo Bielsa ?

"Je ne le connais pas, j'aurais bien aimé le rencontrer. Il a une forme d'expression un peu spéciale lorsqu'il s'adresse aux gens, mais ce qu'il dit est souvent très juste. Il a connu une première partie de saison magnifique et qui semble revenir. Il apporte du jeu, de la confiance à l'équipe et il plaît aux supporters. Tout ça est très important. Personnellement, en tant qu'Olympien, j'aimerais qu'il y ait une relation entre le président et l'entraîneur plus dynamique. Plus de complicité et d'amitié. Ils le méritent tous les deux."