Attention, Mandanda ne laisse que des miettes...

Publié le 20/06/2015 à 13:15
Attention, Mandanda ne laisse que des miettes...

Voilà déjà huit ans que le roi Mandanda règne en maître dans les cages de l'Olympique de Marseille. Un nouveau portier fait son entrée dans la cour. Yohann Pelé, la nouvelle doublure de Mandanda, devrait, sauf grosse surprise, pouvoir constater qu'il ne fait pas bon être le numéro 2 derrière Il Fenomeno. Retour sur huit années où Mandanda n'aura laissé que des miettes à ses seconds.

2007-2008 : l'envol du Fenomeno

Dans le foot, il faut du talent et de la chance. A Marseille, Steve Mandanda aura montré ces deux qualités en un rien de temps. Recruté à l'été 2007 au Havre, en prêt avec option d'achat, le jeune gardien des Espoirs va profiter de la grave blessure de Cédric Carrasso à l'entraînement (rupture du tendon d'Achille, le 22 août). Quelques semaines seulement après avoir débarqué, voici Steve Mandanda investi d'une très dure mission : remplacer au pied levé l'international français gardien de l'OM. En quelques matchs, Mandanda balaie les doutes et se révèle être une pioche merveilleuse, un coup de recrutement superbe. Le troisième gardien, Sébastien Hamel n'aura pas non plus le temps d'espérer jouer quelques minutes. A son retour, Cédric Carrasso n'aura le droit de disputer que quelques matchs, dont le douloureux déplacement à Carquefou. Il devra ensuite s'exiler à Toulouse, impuissant face au talent et au potentiel indéniables du jeune natif de Kinshasa.

Saison 2007-2008
Cédric Carrasso (numéro 1) 5 matches
Sébastien Hamel (numéro 3) 0 match

 

2008-2011 : Incontesté

Placé en position de numéro un intouchable les trois saisons suivantes, Steve Mandanda ne laissera que des miettes à ses remplaçants, dont le rôle avait clairement été défini. Rudy Riou et Elinton Andrade savaient qu'ils n'auraient pas la possibilité d'ébranler la suprématie de Mandanda. Une concurrence légère, très légère. Quasiment jamais blessé, Mandanda laissera à de rares occasions sa place dans les cages, la plupart du temps pour des matchs de coupes.

Saison 2008-2009
Rudy Riou (numéro 2) 1 match
Hilaire Munoz (numéro 3) 0 match
Saison 2009-2010
Elinton Andrade (numéro 2) 6 matches
Rudy Riou (numéro 3) 0 match
Saison 2010-2011
Elinton Andrade (numéro 2) 2 matches
Rudy Riou (numéro 3) 0 match

 

2011-2013 : Bracigliano, le loupé

En 2011, l'OM récupère l'expérimenté Gennaro Bracigliano, qui vient de se libérer de son contrat avec Nancy. Un gardien respecté en Ligue 1 et qui compte alors près de 150 matchs dans l'élite. Une vraie bonne doublure qui pourra pousser Mandanda dans ses retranchements se dit-on. Que nenni. Bracigliano ne sera finalement que l'ombre du bon gardien qu'il fut du côté de la Lorraine et Mandanda ne lui laissera jamais l'opportunité d'installer une concurrence. Pire, c'est même le numéro 3, Elinton Andrade, qui est choisi pour disputer le quart de finale de la Ligue des Champions face au Bayern alors que Mandanda est suspendu suite à son rouge récolé à Milan. Finalement, sous Mandanda, la concurrence au poste de gardien se joue entre le numéro deux et le numéro trois.

Saison 2011-2012
Gennaro Bracigliano (numéro 2) 5 matches
Elinton Andrade (numéro 3) 1 match
Saison 2012-2013
Gennaro Bracigliano (numéro 2-3) 1 match
Brice Samba (numéro 2) 0 match

 

2013-2015 : Samba, le projet Mandanda

En janvier 2013, l'OM recrute un gardien qui présente exactement les mêmes similitudes que Steve Mandanda en 2007. Brice Samba a la vingtaine, vient du Havre et fréquente les équipes de France en jeunes. Bref, un bébé Mandanda. Mais là où le portier international a pu s'exprimer avec la grave blessure du titulaire, Brice Samba, lui, ronge son frein. En deux ans et demi, il n'aura joué que quatre matchs. De quoi donner des envies d'ailleurs ! Il devrait être prêté dans les prochains jours, sûrement à Bastia, qui cherche encore un numéro un pour sa saison à venir.

Saison 2013-2014
Brice Samba (numéro 2) 2 matches
Gennaro Bracigliano (numéro 3) 0 match
Saison 2014-2015
Brice Samba (numéro 2) 2 matches
Julien Fabri (numéro 3) 0 match

 

2015-2016 : Pelé, premier numéro un bis ?

Yohann Pelé aura-t-il la chance de bouleverser la hiérarchie ? Quand on fait le bilan des huit années de Steve Mandanda à l'OM, la question se pose, tant il n'aura pas laissé beaucoup de place à ses doublures. Mais il faut reconnaître qu'aucun des gardiens mis en duel avec lui n'avait ce qu'il fallait pour le concurrencer. Qu'en sera-t-il avec Pelé ? Et question majeure : Mandanda fera-t-il une neuvième année, lui qui n'a plus qu'un an de contrat avec l'OM ?

Saison 2015-2016
Yohann Pelé (numéro 2) ? match
Julien Fabri (numéro 3) ? match

 

Quelle fut ou sera la meilleure doublure pour Mandanda ?